Petites discriminations entre collègues

16 mai 2013
Concerto

arbusteLa diversité est le socle de l’entreprise de demain. En dépit d’une éducation à la différence, orientée sur les grandes minorités culturelles et la prévention contre le racisme ou l’homophobie,  on observe sur le terrain de l’entreprise une difficulté à passer d’une posture ethnocentrique (centrée sur soi, sur ce qui nous ressemble) à une attitude ethno-relative (qui tienne compte des différences, les accepte, voire les vit comme autant de richesses pour l’entreprise).

 

Cette observation ne se fait pas tant sur le terrain des actes managériaux attendus, car ses manifestations sont plus insidieuses, elles relèvent de la « mauvaise blague », des insinuations ou encore des bruits de couloir.

Récemment encore, un chef d’agence qui défendait une de ses chefs de pôle, considérée comme trop cadrante, un peu stricte, me faisait part de l’observation d’un de ses collègues à propos de son physique ingrat «dis donc,  j’espère qu’elle est plus performante qu’elle n’est belle !»

Evidemment, lorsque les insinuations se font dans le cadre d’un acte managérial, par exemple lorsqu’un responsable dit à un agent « feignasse, t’as vu à quelle heure t’arrives encore », cela ne passe pas longtemps inaperçu car il est rare que ce comportement soit unique et isolé. Il induit par là même des conséquences en cascade à commencer par  la démotivation de ses agents et surtout un effet miroir sur le groupe qui va induire un non-respect mutuel entre les personnes

Ces cas seraient facilement repérables et sanctionnés si, du fait même de la discrimination, ne se créait pas, autour du discriminant une forme de loi du silence, un appauvrissement de la parole des collègues ou des collaborateurs dû à la dégradation du climat de confiance. Quand aux supérieurs hiérarchiques, ils sont soit dans le déni soit dans la peur d’être assimilés au cas dénoncé. Ils préfèrent alors souvent « couvrir » la personne.

ce billet a une suite, intitulée  les discriminations silencieuses, que vous pouvez lire ici.

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>