Les discriminations silencieuses

16 mai 2013
Concerto
[ce billet est la suite d’un premier billet intitulé Petites discriminations entre collègues, que vous pouvez lire en cliquant ici]

La majeure partie des discriminations s’opère dans le plus grand silence, celui de « l’effet Pygmalion », qui veut qu’on calque absolument une image, un comportement à un individu en vertu , par exemple, de son appartenance au cercle des futurs retraités : « ah, lui, de toutes façons, il est à quelques années de la retraite, on ne lui fera plus rien faire ». Idée reçue qui fait assimiler un individu à tous ceux de sa « caste » et qui du coup l’y réduit inexorablement.

Cette conviction intime,issue du schéma mental de celui qui la défend, est très fortement ancrée dans l’esprit des personnes et est de fait la plus difficile à déloger. Elle se construit sur l’histoire de vie du discriminant, son expérience de l’entreprise, les influences reçues et fait donc intimement partie des individus et de la culture d’entreprise.

C’est ainsi que nous discriminons en silence des personnes en ne les faisant pas évoluer, en ne les professionnalisant pas, convaincus que nous sommes de leur incompétence, de leur inaptitude au poste, et surtout résolus à ne fournir aucun effort dans une loi secrète du donnant-donnant qui voudrait que l’autre montre d’abord des signes de bonne volonté avant que nous ne nous mettions en capacité de lui offrir un peu de notre temps ou de notre disponibilité ou que nous mettions en œuvre quelque effort que ce soit pour l’aider à accomplir son projet professionnel.

Lutter contre la discrimination suppose alors, au-delà de l’apprentissage théorique et de la compréhension intellectuelle,  une prise de conscience de chacun de nous à ce qui fait une société diverse. Cette prise de conscience doit se poursuivre ensuite par le partage des différences au quotidien, par des occasions de contribution de chacun, avec ses talents, ce qui suppose de créer, au sein de l’entreprise,  des occasions de découvrir l’autre.

 

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>