Epuisement professionnel et harcèlement : deux risques majeurs

17 mai 2013
Concerto

Image3

Le burn-out se caractérise par un investissement croissant dans le travail qui procure toutefois  de moins en moins de satisfaction personnelle, mais provoque un épuisement physique et  émotionnel conduisant in fine à une réduction de la productivité. 

Le harcèlement recouvre des comportements d’évitement, de destabilisation, de placardisation d’humiliation.

En 2009, on entendait dans les discussions entre collègues «Je suis stressé ». En 2013, la phrase culte, c’est « je suis harcelé ». Si cela témoigne de la banalisation du vocable des Risques Psycho-sociaux, c’est aussi une arme que certains utilisent contre leurs managers.

Le devoir de l’entreprise est d’être stricte sur les pratiques respectueuses de vie au travail. Nous recommandons un usage adapté du tutoiement, un devoir de discrétion quant aux confidences sur la vie personnelle, de ne pas confondre vie professionnelle et vie privée et de ne pas attendre pour réagir en cas de plaisanteries qui vont trop loin.

Il s’agit également de ne pas confondre le harcèlement avéré avec le fait d’exercer son autorité : faire en sorte que le travail soit exécuté conformément aux normes et dans les délais, c’est la mission du salarié. Cadrer, guider,  commander, c’est le rôle du manager.

 

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>